Question de vie

Une exposition de Cécile Bicler et Nicholas Vargelis

_

Exposition du 14 janvier au 8 avril 2023

Vernissage le samedi 14 janvier à partir de 15h30
en présence des artistes

Comment la perception de l’espace est-elle façonnée par notre propre histoire à la fois psychique et mentale ? Inversement, comment l’espace psychologique et mental est-il impacté par l’espace qui nous entoure ? Comment habitons-nous les espaces que nous traversons ? Et, comment sommes-nous habités par les espaces que nous avons traversé tout au long de notre vie ?
Question de vie, une exposition en duo de Cécile Bicler et Nicholas Vargelis, vient questionner notre rapport à la hantise en tant que modalité d’habiter autant que d’être habité.

Autour de l’exposition

Vernissage 

Question de vie

Samedi 14 janvier à 15h30
En présence de Cécile Bicler et Nicholas Vargelis

____________________________

Maison des arts de Grand Quevilly
Allée des Arcades | 76120 Grand Quevilly
5 min à pieds du métro

____________________________

Pour venir
> Depuis Paris

– En train depuis Gare Saint-Lazare vers Rouen Rive-Droite
– En voiture par l’autoroute A13 ou A14
direction Rouen, puis suivre A139 et N138
sortir à Grand Quevilly centre

> Depuis Rouen
– Métro direction Georges Braques ǁ Grand Quevilly
Arrêt John F. Kennedy

Projection de Safe (1995)

un film de Todd Haynes

Samedi 28 janvier à 18h30
à la Médiathèque François Mitterrand de Grand Quevilly


Sur une proposition de Cécile Bicler, la Maison des arts est heureuse de programmer dans le cadre de son Ciné-club à la médiathèque, la projection de Safe, film de Todd Haynes sorti en 1995.

Carol White, une femme au foyer aisée et passive, partage son temps entre les séances d’aérobic, la cuisine et les achats pour sa maison. Son univers douillet bascule lorsqu’elle développe une allergie à ce qui l’entoure. En proie à la dépression, elle finit dans un inquiétant centre de traitement new-age.
Avec Safe, titre mi-ironique mi-glaçant, Todd Haynes dissèque le California way of life avec la précision et la froideur d’un entomologiste, un enfer climatisé dans lequel s’enfonce une jeune femme accablée de phobies. Le film se situe à l’intersection exacte de la réalité et du fantasme, au point précis où l’écologie se transforme en paranoïa ou en hystérie, au choix. Mais, Safe est également un étonnant portrait de femme (y compris au sens pictural) comme on a rarement l’occasion d’en voir dans le cinéma contemporain.


Entrée libre sur réservation à maisondesarts@grandquevilly.fr

Atelier-goûter
avec Nicholas Vargelis

Samedi 4 février de 15h à 17h30

Afin d’accueillir au mieux les jeunes publics et leurs familles, la Maison des arts propose un atelier de réalisation en lien avec l’exposition et la pratique de l’artiste. Un goûter vient clore l’après-midi.


Nombre de places limitées.
Entrée libre sur réservation à maisondesarts@grandquevilly.fr

Performance Hotel Neptune

de Nicholas Vargelis

Jeudi 9 février à 18h


La performance Hotel Neptune de Nicholas Vargelis est centrée sur un texte écrit pendant sa dernière visite à l’hôtel de ses grands-parents et sur les fantômes des conflits et traumatismes familiaux qui ont resurgis à cette occasion.

« En grandissant, je visitais chaque été le bâtiment de l’hôtel-casino de mes grands-parents et chaque été, je prenais soigneusement note des changements physiques de la structure du bâtiment : les portes apparaissent et disparaissent ; les murs se déplacent ; les fenêtres deviennent des portes ; les escaliers changent de direction, etc. Et un été, un sous-sol est creusé sous le bâtiment. Plus tard, un bâtiment adjacent est racheté et intégré au complexe de l’hôtel-casino avec l’ajout de plusieurs passages ou seuils. C’était comme si je passais les étés de mon enfance dans une œuvre sans fin de Gordon Matta-Clark, une architecture en constante transformation. Ou peut-être est-ce une version gréco-américaine de l’Hôtel Palenque de Robert Smithson, pris au piège dans un cycle de dégradation et de rénovation
simultanées. »

© 2022 – Performance de Nicholas Vargelis
dans le cadre de l’exposition The Walls du Cneai


Nombre de places limitées.
Entrée libre sur réservation à maisondesarts@grandquevilly.fr

Atelier-goûter

avec Cécile Bicler

Samedi 4 mars de 15h à 17h30


Afin d’accueillir au mieux les jeunes publics et leurs familles, la Maison des arts propose un atelier de réalisation en lien avec l’exposition et la pratique de l’artiste. Un goûter vient clore l’après-midi.


Atelier pour les petits et les familles, à partir de 3 ans.

Nombre de places limitées.
Entrée libre sur réservation à maisondesarts@grandquevilly.fr

Discussion

avec Alexandra Midal et Nicholas Vargelis

Jeudi 16 mars à 18h30

Pour Question de vie, une discussion avec Alexandra Midal et Nicholas Vargelis est organisée dans l’exposition.

Historienne du design et artiste-commissaire, Alexandra Midal développe une recherche en culture visuelle qui donne lieu à des expositions, des livres et des films présentés dans des musées (Capc Musée d’art contemporain de Bordeaux ; MAD, New York ; Cité du Design, Saint-Etienne, etc.).
Enseignante à la HEAD – Genève depuis 2009, et à l’Ensci-Les Ateliers (Paris), elle a été commissaire, entre autres, des expositions Tomorrow Now: When Design Meets Science Fiction, MUDAM, Luxembourg (2007) ; Liberté, Égalité, Fraternité, Wolfsonian FIU, Miami (2012) ; Eames & Hollywood, ADAM, Bruxelles (2016) ; Popcorn – Art, Design et Cinéma, MAMC, Saint-Etienne (2017) et Top Secret à la Cinémathèque Française, Paris et La Caixa, Barcelone, Madrid, Saragosse (2021-2024). Récemment, Alexandra Midal a publié Design by Accident – For a New History of Design, Sternberg Press (2019) ; La Manufacture du meurtre, Zones/Éditions La Découverte (2018). Elle présente sa dernière installation-film dans l’exposition collective Au Bonheur, (Alice Motard et Joel Riff), CEEAC à Strasbourg.


Entrée libre sur réservation
à maisondesarts@grandquevilly.fr

Discussion

avec Émilie Notéris et Cécile Bicler

Jeudi 23 mars à 18h30


Pour Question de vie, une discussion avec Émilie Notéris et Cécile Bicler est organisée dans l’exposition.


Émilie Notéris est une travailleuse du texte. Elle a préfacé les anarchistes Voltairine de Cleyre et Emma Goldman (Femmes et anarchistes, 2014) et traduit des écoféministes (Reclaim ! , 2016 ; Manifeste xénoféministe), ainsi que les militantes féministes Sarah Schulman (La gentrification des esprits, 2018) et Shulamith Firestone (Zones mortes, 2020). Elle a publié en 2020 MacroniqueLes choses qui n’existent pas existent quand même (Cambourakis, coll. « Sorcières »), texte de réaction écrit entre octobre 2019 et mars 2020 qui établit un relevé des violences policières, et Alma Matériau (Paraguay), une histoire féministe de l’art. Plus récemment à paru Wittig aux éditions les Pérégrines en octobre 2022, brouillon pour une biographie de Monique Wittig.

Nombre limité de places.
Entrée libre sur réservation
à maisondesarts@grandquevilly.fr

Atelier Crayoning : Colorier Collectif

avec Cécile Bicler

Samedi 1er avril de 15h à 17h30

Dans le cadre de son exposition Cécile Bicler proposera un atelier de dessin puzzle réalisé à plusieurs mains.
Cet atelier s’adresse à toutes et à tous de 5 à 99 ans.


Ateliers pour les petits et les familles.

Nombre limité de places.
Entrée libre sur réservation
à maisondesarts@grandquevilly.fr

Finissage

Infusion Sueur, performance

de Cécile Bicler et Marie-Bénédicte Cazeneuve

Samedi 8 avril à 18h


Cette performance est pensée par l’artiste comme une réflexion-action sur la manière dont la traduction peut devenir une voix/voie juste vers une guérison. Pour Infusion Sueur, Cécile Bicler adaptera un chapitre complet de The Shining de Stephen King à l’une de ses séances de sport quotidiennes dont la durée est de 25 min.


Nombre de places limitées
Entrée libre réservation conseillée à maisondesarts@grandquevilly.fr

Documentation