Exposition du 15 janvier au 15 mars 2019

Particules d’une mécanique brute est une exposition intégrant une vidéo : marée (vidéo de 5h50) et deux installations : remembrancemémoire de l’intime (installation pour 8 vidéos) ainsi que : particules d’une mécanique brute (installation pour 3 vidéos).

Pour cette exposition, Sandrine Reisdorffer a également collaboré avec l’auteur Alexandre Mare à la réalisation d’une troisième installation : prendre/rendre.

Ensemble, ils vont mener une série de workshops autour de la fabrications de films 8 objets vidéos qui prendront place au sein de l’exposition, dans un espace dédié.

« LART EST UN ETAT DE RENCONTRE»

Dans cette exposition, Sandrine Reisdorffer intègre le spectateur à son processus de production : le public nest pas que spectateur mais collaborateur. Loeuvre émerge du mouvement qui relie les signes émis par l’artiste, mais aussi de la collaboration des individus dans l’espace d’exposi-tion. Les formes de loeuvre découlent des rencontres organisées par lartiste, et loeuvre se réa-lise avec la part intégrante de lautre.

Ainsi, Sandrine Reisdorffer se rapproche de lesthétique relationnelle décrite par Nicolas Bourriaud dans son essai éponyme publié aux éditions Presses du réel en 1998.

L’ARTISTE

Formée au théâtre (en jeu et mise en scène) au Conservatoire dArt Dramatique de Toulon puis au Théâtre des Ateliers dAix en Provence, ainsi quen danse, auprès notamment de Régine Chopinot ou encore dEmilio Calcagno (Ballet Preljocaj), le travail de Sandrine Reisdorffer porte sur les codes dun langage non verbal. Il sest dans un premier temps inscrit sous la forme de pièces dansées et de performances, puis de vidéodanses, pour la Cie Skuld (Var), dont elle a été la directrice artistique entre 2005 et 2015.

Cest à partir de 2009, que la vidéo prend une place centrale dans sa recherche sur ce qui constituerait un langage non verbal ; cet endroit où se jouent nos actions inconscientes, où se livre une lecture de nos perceptions et de ce qui nous constitue, en deçà des mots.

AUTOUR DE L’EXPOSITION

PRENDRE RENDRE

Sandrine Reisdorffer et Alexandre Mare sont présents tous les samedi durant l’exposition, de 15h à 17h afin de procéder aux échanges d’objets.

WORKSHOP

Dans le cadre de l’exposition Particules d’une mécanique brute de Sandrine Reisdorffer, le collectif CLARK NOVA et autres fictions propose un workshop gratuit et ouvert à tous sur inscription.

Sur trois pans de murs, dans le prolongement de la bibliothèque, des bureaux : ceux de la “fabrication de films”. Durant deux semaines, du 9 au 24 février, Sandrine Reisdorffer et le Collectif Clark Nova transformeront l’espace d’exposition en petit laboratoire à expérimentations. Des ateliers d’écriture, d’images et de sons, permettront la production de films, qui prendront ensuite leur place dans l’un des espaces de l’exposition.

L’objectif des ateliers est de penser un film dans la majorité de ses étapes de création et de réalisation.

Ce workshop est gratuit sur inscription au 02 32 11 09 78.

CONFÉRENCE ECOUTE L’ARTISTE

Dans le cadre des conférences “Ecoute l’artiste” organisées par RROUEN, réseau d’art contemporain à Rouen et l’ESADHaR, Sandrine REISDORFFER et Alexandre Mare (critique d’art) sont intervenus pour présenter leur travail autour de l’exposition Particules d’une mécanique brute.

LES ATELIERS

ATELIER CAILLOU

Afin d’expérimenter plusieurs techniques utilisées par l’artiste dans sa vidéo intitulée Caillou, un atelier autour de l’encre de chine, de l’ombre chinoise et un exercice autour de l’écriture est proposé aux enfants.