BALADE ET LANCEMENT DE LA PUBLICATION

Nous vous donnons rendez-vous à la Maison des arts pour une balade urbaine à 14h30 qui sera suivie d’un rafraichissement et du lancement de la publication d’Alban Gervais, restituant ses trois années de résidence à Grand Quevilly. Pendant 45 minutes, Alban Gervais arpentera avec vous les lieux de Grand Quevilly, à la découverte des images exposées dans la ville et des lieux et espaces qui l’ont inspiré durant ses temps de recherche et de création.

Depuis deux ans, l’artiste Alban Gervais traverse Grand Quevilly, cherchant à déchiffrer la ville et ses constructions, tel un nouvel exercice d’apprentissage du regard. La ville et par extension la rive gauche offre une grande variété de paysages où se côtoient le monde industriel en bord-de-Seine, la zone pavillonnaire bordée de haies tondues, de nouveaux écoquartiers dans lesquels les rues commencent à se dessiner jusqu’au “cœur de ville” commerçant et ses nombreux immeubles de grandes hauteurs. Les premières séries de photographies – points de départs de ses futures impressions – se sont constituées par le biais d’analogies formelles mais également à travers la place accordée à la lumière naturelle.

Alban s’interroge sur la notion de paysage en tant que designer graphique. Comme l’architecte qui doit être un regardeur professionnel, le graphiste arpente les territoires en quête d’images, de signes, d’objets et les soustrait à tous repères géographiques afin de dessiner un commun, lieu équivoque et polysémique. Révélées ou non, ses images consignent des états d’âmes à travers des prises de vue singulières. Étroitement lié à sa pratique de designer graphique, Alban imprime sur différents supports, à différentes échelles des textes et ses photographies. Pour accompagner sa production papier, il agence l’espace d’exposition tel un lieu de découvertes et d’échanges.

La Résidence Partage de Paysages 2, fait suite à celle effectuée par l’artiste dans les Hauts de Rouen en 2014, où il a commencé à déambuler à pieds dans le territoire urbain. Les prises de vue ont révélé des compositions épurées, avec pour sujets les lignes de paysage, l’horizon ou des objets qui orientaient le piéton dans l’espace public.

Cette résidence de recherche et de création se clôture par une exposition dans l’espace public intitulée “Ne traversez pas au rouge !” ainsi que par la publication d’une édition retraçant ces deux années de travail sur le territoire.

Formulaire de réservation

Balade urbaine + lancement publication